Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom!

Un forum rôleplay ou l'humour et la bonne humeur sont de rigueur! Garantie sans prise de tête.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gatts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gatts

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 41
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Gatts   Lun 28 Mai - 16:26

. Historique :

Je me nomme Gatts et certaines personnes ajoutes « le condamné ». Vous vous demandez sûrement, pourquoi ce surnom……. C’est une longue histoire. Pour commencer, je dois remonter jusqu’au moment de ma naissance. Ma mère, Théressia, était la favorite du chef d’une compagnie de mercenaire. Un jour, ce qui devait se passer arriva, elle tomba enceinte. Lorsque le travail commença, mon père et sa troupe, étaient partis combattre. Mais l’adversaire avait eut l’idée d’envoyer une partie de son armée attaquer le campement, et c’est sous les cadavres, que ma mère accoucha.
Quand Gambio, mon père rentra au campement, il trouva le cadavre de Théressia et un nouveau né qu’il crut mort. Mais, au moment où il repartait, il entendit les pleurs du bébé, comment était-ce possible ? Comment avais-je pu survivre ? Il décida de me garder.
Les années passèrent et je grandi au sein de la compagnie de mercenaires où j’y appris la seule chose qu’ils pouvaient m’enseigner, me battre. Cependant, étant le seul enfant de la troupe, il n’y avait pas d’arme pour mon gabarit. C’est pourquoi, depuis mes 8 ans je me bats avec une épée de grande taille. Tous les jours, en me levant, je fais 100 mouvements de chaque bras avec ma lame, afin de renforcer mes bras et mes épaules. Les années passèrent et avec elles, les batailles se succédèrent. Gambio n’était pas très chaleureux mais, il ne me maltraita jamais.
Un jour, alors que combattions un adversaire beaucoup plus fort que nous, Gambio, me demanda de bloquer le chemin menant à notre campement. Sur cet ordre, il s’y enfuit. Nous avons tout essayé afin de retenir l’ennemi, mais ils étaient trop nombreux et trop bien entraînés. C’est pourquoi, je pris la décision de battre en retraite. Quand nous arrivâmes au campement, Gambio était en train de passer un pacte avec des démons ou je ne sais quoi, afin de ne pas perdre la vie. Ces entités réclamèrent un sacrifice. Et le sacrifice qu’ils demandèrent, c’était nous! Gambio nous regarda, et de façon très distincte et sans la moindre hésitation, il accepta. Des cinq démons jaillirent des rayons qui nous frappèrent. A ce moment, je ne le savais pas encore, mais ces marques étaient nos condamnations à morts. Tel du bétails, nous étions marqués pour l’abattoir. Après avoir reçu la mienne, dans le cou, tout alla très vite. Mais je n’oublierais jamais le spectacle qui s’offrit à mes yeux. Mon père avec ses nouveaux alliés, massacrèrent tous mes frères d’armes. Cette scène provoqua une telle colère, que je senti quelque chose me pénétrer, transcender mon corps et obscurcire mon esprit.
Quoique cette chose ait été, je me suis réveillé deux jours après, avec un œil de définitivement fermé, une cicatrice sur le nez et des plaies sur tout le corps. Mon arme gisait à mes côtés. Immédiatement, je mis la main à mon cou, la marque y était toujours.
Après cela je mena mon enquête sur cette marque et sur la chose qui me permis de survivre. Un vieil érudit me renseigna sur les deux.
D’après lui, cette étrange marque était celle d’entités qui offraient un statut surhumain à des personnes dévorées par le désir et l’ambition, des personnes capables de tout sacrifier pour arriver à leurs fins, même faire massacrer deux cents valeureux combattants, cent quatre vingt dix neuf frères d’armes et un fils !
Quant à ma « transe », il s’avère que dans ma rage, l’esprit de la furie s’est emparé de mon corps et m’a donné la force nécessaire afin de survivre au massacre.
Voilà, depuis ces jours, je parcours le monde à la recherche de Gambio afin de lui enfoncer ma lame dans le crâne.

Description physique :

Jeune homme de 25 ans, il mesure 1m95. Sa masse musculaire est très développée. Il a les cheveux coupés courts, noirs corbeau. Son corps porte les stigmates de ses combats passés. Son œil crevé, sa cicatrice sur le nez et les balafres sur ses bras, sont les plus ostensibles. Cependant, son buste et ses jambes sont tout autant marqués.

Psychologie :

Ayant grandi sur les champs de batailles, Gatts a un tempérament de survivant. Le drame dont il a été le témoin et la victime, lui a tout fait perdre. Il ne se sent vivant que sur un champ de bataille. Mais, la seule chose qui le rattache encore à la vie, c’est son désir de vengeance !
On ne peut pas dire qu’il soit un bout-entrain , mais il lui arrive de décrisper les lèvres en rares occasions.
Bien qu'obsédé par la vengeance, Gatts est un combattant qui aime se battre. En secret il espère qu'un jour sa lame permettra d'aider les gens.
N'ayant jamais perdu un combat, il aimerait rencontrer un jour, un guerrier capable de le batrre.

Tenue :

Gatts porte un pantalon noir et des bottes de la même couleur. Un plastron de métal ainsi qu’une protection complète du bras gauche, constituent ses seules pièces d’armure. Son bras droit, est complètement dénudé. Il ne porte qu’un gant en cuir à cette main. Sa lame est accrochée dans son dos, son arbalète et son poignard, sont fixés à sa ceinture. Le tout est drapé dans une cape noir à capuche.

Pouvoir spéciaux :

Gatts est habité par l’esprit de la furie. Lorsque sa fureur le domine, il entre en transe ce qui a pour effet de décupler sa force et sa vitesse, tout en le rendant insensible aux coups et quasiment insensible aux sorts. Mais en contre partie, il ne retrouve son calme que, lorsqu’il n’y a plus de personnes à combattre autour de lui dans un rayon de 2m00. Même ses amis seraient les victimes de sa furie s’ils se trouvaient dans ce périmètre après qu’il ait terrassé tous ses ennemis. En plus, ne ressentant aucune douleur, il lui est impossible d’arrêter un combat pour protéger sa vie.

Armes :

- Epée longue et large à deux mains* (1m85 )
- Arbalète de poing
- Poignard.

*Lors des nombreux voyages qu’il a fait à la recherche des démons et de Gambio, Gatts a rencontré un jour un vieille armurier vivant en hermite. C’est chez cet homme qu’il vit son épée. Après avoir raconté son histoire à l’armurier, ce dernier apparemment touché par le drame qu’était la vie du guerrier lui fit cadeau de cette arme extraordinaire capable de tuer les démons. Depuis, Gatts ne quitte plus cette lame trop grande, trop lourde, et même trop grossière. Tout bien considéré, c’était plutôt un gros morceau d’acier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gatts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom! :: ▼ La Bibliothèque ▼ (connaissances et archives) ▼ :: ▼ Les Souvenirs de Voyage ▼ :: ▼ Personnages-
Sauter vers: