Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom!

Un forum rôleplay ou l'humour et la bonne humeur sont de rigueur! Garantie sans prise de tête.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Histoire d'horreur pour Poney Valley

Aller en bas 
AuteurMessage
Xen
Floodeur Illythiiri
avatar

Nombre de messages : 780
Age : 30
Localisation : Entre ombres et lumières, à l'aube ou au crépuscule
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Histoire d'horreur pour Poney Valley   Jeu 20 Nov - 22:43

Hop hop! Ci dessous une petite histoire d'horreur. Je vous avoue que c'est quasiment une première pour moi, alors les critiques sont franchement le bienvenu! Wink A noter que cette histoire est pour la gazette de poney valley Wink


Une dure journée... Encore.


Il est 6h59 du matin. Dehors, seuls les lampadaires éclairent les rues, ainsi que les voitures de passages. Mais elles sont peu nombreuses, car nous sommes ici dans la banlieue d'une grande ville. Aujourd'hui encore se dressent les quartiers de pavillons qui ont été construits quelques 60 ans plus tôt. La ville ne s'étant pas encore décidée à moderniser cette endroit, aucune construction récente ne vient troubler le sentiment de vieillesse de ce quartier. Toutefois, les familles qui vivent ici n'y reste pas très longtemps. Le temps que les enfants grandissent peut-être, ou bien lorsque l'atmosphère du quartier se fait trop oppressante. Les maisons restent, mais les familles changent.

Il est 7 heure du matin maintenant, et le réveil de Dorian sonne. Qui l'arrête aussitôt. Il se lève, baille et s'étire. Puis jette un regard attendri à son épouse à la lueur verte électronique de son réveil, qui dort toujours, étreignant son oreiller d'un air paisible. Enfilant machinalement ses pantoufles, il sort discrètement sans la réveiller. Elle ne travail pas aujourd'hui, et a bien mérité son sommeil, car leur fils de 7 mois ne fait pas encore ses nuits.

Il est maintenant 8 heure moins 5 minutes, et Dorian arrive à son travail. Le jeune homme de 29 ans est médecin dans un hôpital psychiatrique depuis maintenant deux ans. La journée s'annonce chargée! Ces derniers temps, c'est comme si plus de monde devenait fou... Il y avait plus de patient en cette fin d'année. Il se faisait l'impression d'être le seul sain d'esprit.

-Bonjour Dorian! Eh! Tu en tires une tête? On dirais que tu hésites entre la joie et le triste...
-Ah! Bonjour Henri. Bah tu sais, je n'ai plus que deux jours à faire avant d'être en vacance!
-Tiens c'est vrai, j'avais oublié. Oui je comprend mieux. Bientôt les vacances, mais tout de suite les fous non? Fit Henri dans un petit sourire.
-C'est ça!

Mais la perspective des vacances fit passer la journée rapidement. Et c'est avec un soupir de soulagement que Dorian s'en retourna chez lui après ce qui fut malgré tout une dure journée. Le jeune homme espéra que son fils ne serait pas trop bruyant ce soir, car les cris de certains patients avaient déjà mis ses nerfs à rude épreuve.
Entrant dans le pavillon, Dorian appelle sa femme :

-Chéri! Je suis rentré!

Mais il ne reçoit aucune réponse. Étonné, car sa femme n'avait pas prévu de sortir, il commence à fouiller les pièces de la maisons. Rien dans la cuisine, ni le séjour, ni la salle à manger. Montant à l'étage, Dorian est frappé par le sentiment de vide qui l'étreint tout à coup. Appelant sa femme et son fils, il continue à chercher :

-Hélène! Benjamin! ... Hélène!

Rien dans sa chambre. Rien dans celle de son fils. Tremblant, il se précipite dans la salle de bain. Pour voir une baignoire ensanglantée. Il doit y avoir 5 ou 6 centimètres de sang, se dit le médecin en lui, dans une espèce de lucidité étrange et effarante. Mais pas de corps. Aucune trace de sa famille. Juste... Du sang.
Il est 17 heures. Dorian hurle, il hurle tout l'air de ses poumons, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus, jusqu'à ce que sa vue se trouble et rougisse, puis noircisse. Il perd connaissance.

Il est 17 heures. Dans son bureau, un vieux médecin, au moral visiblement depuis longtemps en berne relève la tête dans un soupir.

-Ce patient est réglé comme une horloge. Tout les jours à la même heure... Le thérapeute eut un frisson. Je n'aimerais pas voir ce qu'il voit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yapadnom.forumactif.fr
Cthulhu
dieu de l'encre et du poulpe cuit
avatar

Nombre de messages : 273
Age : 109
Localisation : Rylek la morte
Date d'inscription : 03/09/2007

MessageSujet: Re: Histoire d'horreur pour Poney Valley   Jeu 20 Nov - 23:00

Excelente chutte !! J'y ai cru jusqu'au bout !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/index.htm?sid=b7189f50e22a71a2
Unirann

avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: Histoire d'horreur pour Poney Valley   Jeu 20 Nov - 23:56

Superbe, franchement très bien fait, moi aussi j'y cru^^.
Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zokharis
Felineus Sylvestris Floodus
avatar

Nombre de messages : 1668
Age : 41
Localisation : 2eme étoile à droite et tout droit jusqu'au levant.
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: Histoire d'horreur pour Poney Valley   Ven 21 Nov - 19:23

il assure ce mec....




Haa... l'homme beaucoup trop jeune de ma vie. lol!

_________________
./_/. Fleurageant les rhododendroves
(='.'=) J’ai liré et gamblé dans les wabes
(")_(") Pour frimer vers les pétuniove
--------- Et les momes raths en grabe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire d'horreur pour Poney Valley   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d'horreur pour Poney Valley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une histoire d'horreur ?
» Geox - TMC
» La Dent du chat ( légende savoyarde)
» [08/07 à 00h] Histoire d'horreur [CLARA]
» Aide toi, le ciel t'aidera.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom! :: ♦ La Cuisine ♦ (coin création) ♦ :: ♦ Livre de Recettes ♦-
Sauter vers: