Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom!

Un forum rôleplay ou l'humour et la bonne humeur sont de rigueur! Garantie sans prise de tête.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 RP hordes : Annales du camp des chairs

Aller en bas 
AuteurMessage
G_malo
Citrouille à mèche
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 29
Localisation : Oui.
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: RP hordes : Annales du camp des chairs   Dim 29 Mar - 14:58

Jour 2 :

11h30 :


"Bon c'est vrai, le coin est plutôt sympa. Les puants sont juste en nombre suffisant pour nous divertir (cela dit pour que je me sente vraiment rassuré j'aimerais bien qu'ils soient juste un petit peu moins nombreux). Le temps est magnifique, pas un nuage depuis notre arrivée hier. De quoi manger, un puits. Toutes les conditions sont réunies pour que l'on puisse passer un excellant séjour !"

18h30 :

"J'ai jeté un coup d'œil depuis la tour de guet : les zombis devraient être un petit peu plus nombreux que la nuit précédente, rien de bien méchant."

21h00 :

"Bon, on dirait qu'ils se rapprochent. Encore une bonne soirée en perspective..."

_________________
"Méfiez-vous des phrases toute-faites."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G_malo
Citrouille à mèche
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 29
Localisation : Oui.
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RP hordes : Annales du camp des chairs   Dim 29 Mar - 15:00

Jour 3 :

4h30 :


"Le soleil devrait se lever d'ici une heure ou deux. La plus grosse masse des puants s'en est repartie, les derniers trainards ne devraient plus tarder. Ils étaient un peu plus nombreux que prévu mais nous étions pas trop mal préparés. En tout cas une bonne chose de faite. Je m'en vais me coucher."

6h50 :

"Je leur revaudrais ça ! Cela fait moins d'une heure que le soleil est levé et ils me réveillent pour que je leur prépare à bouffer ! Qu'ils me refassent le coup ne serait-ce qu'une fois et je leur ferais comprendre la difficulté qu'il y a à cuisiner quelque chose de comestible avec moins de 3 heures de sommeil !"

7h05 :

"Ça nécessite peut être quelques petites précisions. Je suis (enfin je crois) le seul à avoir prit le temps d'aménager un coin cuisine dans ce qui me sert de taudis. Rien de bien grand, en réalité c'est à peine si j'ai le temps de préparer une ou deux ration chaque jour, si j'avais ne serait-ce qu'un canif dérisoire peut-être pourrais-je me consacrer un peu plus à cet activité.
Enfin bref, en général ce n'est pas pour moi que je cuisine mais pour les gars qui partent dehors. Sans eux je ne sais vraiment pas ce que deviendrais cette ville, alors j'essaie d'améliorer un peu leur ordinaire à ma façon..."

7h15 :

"Les gars ont insisté pour que je les suive pendant leur expédition. Et puis pourquoi pas ? Je suis peut-être fatigué mais ça me changera un peu."

18h45 :

De retour ! Harassé. Nous avons passé la journée à crapahuter dans le désert. Nous avons passé la plus grosse part de notre temps à gratter le sol dans l'espoir de trouver quelques babioles plus ou moins intéressantes le tout sous un soleil de plomb !
Cerise sur le gâteau : j'ai pus goûter à ma propre cuisine. Pouah ! Je n'ai jamais avalé un truc aussi immonde ! Décidément je ne vois vraiment pas ce qui peut les pousser chaque jour à sortir de la ville.

19h00 :

"Quel con je fais ! Ils m'ont proposé de refaire une sortie demain matin... et j'ai accepté ! Bon, je crois bien que je vais laisser les ouvriers s'occuper des zombis de cette nuit. D'après ce que j'ai vu depuis la tour de guet ils auront du boulot d'ailleurs. Mais après tout, contrairement à moi, eux, se lèveront à des heures décentes. En tout cas, j'espère bien avoir, cette fois, une vraie nuit de sommeil."

_________________
"Méfiez-vous des phrases toute-faites."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G_malo
Citrouille à mèche
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 29
Localisation : Oui.
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RP hordes : Annales du camp des chairs   Dim 29 Mar - 15:02

Jour 4 :

6h00 :


"Incroyable, le potager a donné quelque chose ! Certains légumes m'ont l'air douteux mais au moins ça nous changera de l'ordinaire. Aujourd'hui : bouillie de melons d'intestin assaisonnés aux épices. M'en vais leur préparer ça."

6h45 :

"L'heure du départ."

6h50 :

"Oui je traine un peu mais... et bien je sais pas. Je n'ai pas encore eu l'occasion de parler des morts. Et si c'était un peu mon devoir de leur rendre la postérité ? Bon, les autres m'attendent. Je vais les rejoindre."

18h00 :

"Une longue promenade. Oui, une très longue promenade. On a eu du fil à retordre avec les puants et il a fallut en venir aux mains. Nous avions emmené Pépette, la chatte du village, avec nous. C'était juste histoire de la changer un peu de l'air de la ville. Et bien, ils l'ont tué. J'ai vu les puants se jeter sur elle et lui dévorer la cervelle ! Je l'aimais bien cette chatte, si je n'étais pas aussi usé j'en aurais versé quelques larmes.
Enfin continuons, je crois que c'était du côté des ruines assez loin au nord-ouest. Ces vieux débris étaient sans doute les restes d'un ancien fast-food. Il s'en dégageait une vieille odeur de mort et de charogne pourrie. C'est d'ailleurs sans doute cela qui les a attiré."

18h30 :

"En tout cas toute cette histoire m'aura fait réfléchir. J'avais déclaré ce matin ne pas avoir encore parlé des morts. Et bien allons-y :
Pour le moment ils ne sont que 3, mais avec le nombre croissant de puants je crains que la liste ne s'allonge prochainement. J'ai peur surtout pour les gars du dehors comme on les appelle. Un jour une de leurs expéditions tournera mal et alors...
Enfin, revenons-en à nos moutons. Le premier fût benji3, je ne l'ai pas vraiment connu. Un drôle de type si vous voulez mon avis, surtout, je crois qu'il a été plus qu'aucun d'entre nous traumatisé par la catastrophe. Au 1er jour ces nerf ont lâché, on l'a retrouvé mort dans son lit la bave aux lèvres. Apparemment il aurait avalé l'une de ces petites pilules de cyanures que l'on distribuait avant la catastrophe.
Ensuite il y a eu Nichrome et igOr. Une triste histoire. Ça c'est passé la nuit dernière, on se demandait tous où ils étaient passés. Et puis les gardiens nous ont raconté, ils étaient rentrés trop tard. La nuit commençait à poindre et ils avaient fermé les portes. C'est à ce moment là qu'ils sont arrivés, ils ont tambouriné, hurlé. Et puis la horde est venue."

18h40 :

"Les gars du dehors sont passés me voir, ils voulaient savoir si je partais avec eux ce soir. Non merci, les sensations fortes j'en ai eu ma dose aujourd'hui et je crois bien ne pas être fait pour ça. Je vais en rester à ma popote, éventuellement donner un coup de main aux gars du chantier ou à ceux de l'atelier -partout où je serais utile-. Et puis je crois que petit à petit je prends conscience qu'un autre devoir m'incombe. Le genre de devoir improductif mais bigrement important et que je suis le seul susceptible de réaliser. Non pas que personne d'autre ne pourrait s'en charger, mais je crois bien être le seul pour qui l'importance de ce projet saute aux yeux. Les chroniques citoyennes."

18h50 :

"Au 1er jour les puants n'étaient pas que quelques uns à venir à l'occasion tambouriner la nuit contre les remparts pour s'en repartir au petit matin. Dès le deuxième jour ils étaient déjà plus nombreux. Et au 3ème c'était plus d'une centaine d'entre eux qui sont venu s'agglutiner contre nos murs ! Je suis passé jeter un coup d'œil depuis la tour de guet, apparemment ils ne devraient pas être beaucoup plus nombreux ce soir. Pourtant, j'ai la ferme conviction que cette accalmie n'est que passagère et que nous verrons le nombre de puants croitre à nouveau dans les jours suivants.
Il se peut que nous mourions tous à court terme. Peut être dans quelques semaines, peut être dans un mois ou deux ou peut être dans plus longtemps encore. Auquel cas que restera-t-il de nous ?
Il se peut que nous soyons le dernier groupe de survivants, je préfère ne pas y songer, mais si par hasards d'autres communautés plus chanceuses que nous existaient et que l'une d'entre elles découvrait un jour les restes de notre campement, ces chroniques seraient alors notre seule chance de laisser une trace de qui nous étions.
Enfin, le pessimisme ne me ressemble pas. Qui sait ? Peut être que d'ici quelques années c'est nous qui découvrirons de vieilles chroniques au milieu des décombres d'une ville ravagée. Auquel cas nous serons alors bien content d'avoir un combustible facilement inflammable pour allumer notre feu de camp !

18h55 :

"Malgré tout je vais laisser ce cahier à la disposition de chacun, ainsi n'importe qui pourra y écrire ce que bon lui semblera. Pour ma part et même si personne d'autre n'en voit l'intérêt je continuerais à tenir les présentes annales à jour."

_________________
"Méfiez-vous des phrases toute-faites."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G_malo
Citrouille à mèche
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 29
Localisation : Oui.
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RP hordes : Annales du camp des chairs   Mar 31 Mar - 0:50

Jour 5 :

7h45 (décalage horaire oblige) :


"C'est la dernière fois ! LA DERNIÈRE ! Qu'ils me réveillent encore à ces heures indécentes et je... Enfin bref, ils le savent très bien. Et dire que tout ce cirque c'était encore pour me convaincre de partir avec eux."

8h00 :

"Et merde ! Pour le coup j'en ai fait cramer le seul légume dont je disposais. Bon et bien aujourd'hui se sera bouillis flambée de légume."

8h25 :

"Ils devraient déjà être partis, apparemment il y a une embrouille entre différents groupes des gars du dehors. Une histoire de matelas ou de cafetière, je sais pus trop. Il y en même un qui a tenté de m'agresser à propos d'un four cancérigène. Je préfère rester en dehors de tout ça mais ça m'inquiète. Comme si on avait déjà pas suffisamment à faire avec les puants."

8h30 :

"Vous vous souvenez de Nichrome ? Et bien j'ai sa jambe (tout du moins à ce qu'il parait), apparemment c'est tout ce qu'il reste de lui. Ces foutus fouineurs n'ont rien trouvé de plus marrant à faire que de me la jeter à la figure en espérant me voir flipper ! Et j'ai flippé ! Pour un peu j'en aurais pissé dans mon ben. [raturé / rendu illisible][spoil]Si seulement ils savaient ce que je vais leur mijoter demain matin...[/spoil]"


10h00 :

"Les travaux de défense avancent bien. Pour ma part je pars gratter le sol aux abords de la ville histoire de dénicher quelques vieilles souches."


20h00 :

"Je reviens de la tour de guet, les puants vont être exceptionnellement nombreux cette nuit. Heureusement grâce à nos travailleurs nos défenses sont au point pour cette nuit. Mais les gars du dehors ne sont pas encore rentrés..."

20h03 :

"Quand on parle du loup..."

_________________
"Méfiez-vous des phrases toute-faites."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G_malo
Citrouille à mèche
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 29
Localisation : Oui.
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RP hordes : Annales du camp des chairs   Ven 3 Avr - 0:40

Jour 7 :

13h45 :

"Décidément, les grasses mat' me réussissent. Rien de particulier ce matin à part cette petite fiole un peu bizard que j'ai trouvé devant chez moi ce matin. Sans doute les gars du dehors. Si seulement je pouvais savoir ce qu'il y a dedans, il y a bien une étiquette mais elle est illisible."

14h00 :

"Un seul moyen de savoir ce qu'elle contient : le boire. Je sens que les autres vont beaucoup rire mais je n'y tiens plus."

14h01 :

"Rien si ce n'est que ça avait un goût de pisse de chat. Ils vont me le payer."

15h00 :

"Esperantos est mort, pas rentré avant la nuit. Un gars bien pour ce que j'en savais Je me demande comment il a pus en arriver là ?."

15h30 :

"J'ai entendu plusieurs ouvriers discuter entre eux lorsque j'avais le dos tourné. Ça peut paraitre idiot mais je préfère ramener les présentes chroniques chez moi. Personne ne doit lire ces lignes."

16h30 :

"Un truc étrange c'est produit : j'étais parti gratter le sol le sol à l'entrer de la ville, à peine avais-je mis le pied dehors qu'une ombre s'est précipiter vers la porte. Je suis rentré immédiatement et elle avait disparut. Je ne suis pas ressorti."

18h00 :

"Je n'ose plus sortir. J'ai l'impression que les "disparus" n'ont pas disparu comme ça. On les a fait disparaitre ! Comment l'évidence ne m'est pas venue plus tôt ? Evidemment que les gardiens les ont vu se faire dévorer devant les portes puisque c'est eux même qui les ont fermé ! Il faut que je préviennent ceux qui sont en expédition mais comment ?"

20h00 :

"Ils sont rentrés. Je ne leur ai rien dit, je ne sais pas si ils sont fiables. Une chose est sure : je ne dormirais pas cette nuit."

_________________
"Méfiez-vous des phrases toute-faites."


Dernière édition par G_malo le Ven 3 Avr - 0:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
G_malo
Citrouille à mèche
avatar

Nombre de messages : 491
Age : 29
Localisation : Oui.
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RP hordes : Annales du camp des chairs   Ven 3 Avr - 0:41

Jour 8 :

4h30 :

"Il fait nuit. La Horde n'est pas encore repartie. Tout à l'heure j'ai craché du sang. Une infection peut être. J'ai faim. J'ai soif. J'ai peur. Non, je suis terrorisé. Ils sont partout."

5h30 :

"La Horde est toujours là. Dans ma tête. C'est un corbeau. Un immense corbeau. J'entends des voies. Non, j'entends LES voies. Je n'entend plus rien d'autre. D'ailleurs je ne vois plus rien non plus. Je suis aveugle. Non, puisque je vois mon stylo, les annales et que j'écris ces lignes. Ils sont partout. Ces voies. J'ai peur."

5h15 :

"Ce n'est pas normal. Je ne suis pas dans un état normal. Ces voies... Il faut que je me ressaisisse. C'est surement ce liquide qu'ils m'ont fait boire. Dans ce cas ils veulent ma peau. Je dois leur échapper. Il faut que j'ai les idées claires. Je dois faire partir LES voies."

7h00 :

"Ça a été douloureux mais les voies sont passées. J'ai subtilisé dans la banque cet ancien objet de torture : le Spot élec. Je n'ai pas réussi à soigner toutes mes blessures mais au moins j'ai reprit mes esprits. Je vois poindre le jour."

10h00 :

"Pour Niacro je peux comprendre, on peut mourir d'une infection. Moi même je commence à cracher du sang et il est probable que j'en succombe. Mais pour Lator ? Il y avait de l'eau au puits et des rations à la banque ! On ne peut quand même pas se laisser mourir délibérément de soif ? Tout du moins il y a beaucoup plus simple, dehors les puants n'attendent que ça !
Et puis il y a autre chose, je les ai vu enmener les corps. Je les ai vu les faire griller. Je les ai vu manger leurs chaire. Cannibalisme ! Ils les ont mangé ! J'en ai mangé ! Mais j'avais si faim..."

13h00 :

"J'en sais trop, ils me feront mourir discrètement. Par "accident". Comme les autres. Je me suis barricadé chez moi et je pointe un devastator sur la porte. Personne ne rentrera."

15H00 :

"Ne pas sortir."

17h00 :

"Ne pas bouger."

19h00 :

"Ne pas respirer"

[rendu illisible par du sang] :

[Illisible]............................. ............
........................................ ............
........................................ ............
........................................ ............

21h17 :

"Mon infection s'aggrave d'heure en heure. Je crache des flots de sang noir. À chaque quinte de toux j'ai l'impression que mes boyaux s'échappent. Ma respiration est devenue sifflotante. Cerise sur le gâteau : les voies ont reprit. J'ai l'impression d'avoir la cervelle qui s'écoule par tous les orifices de mon corps."

22h42 :

"Non, ils ne peuvent pas m'avoir. Pas comme ça."

23h44 :

[traces de sang]
[traces de sang][traces de sang][traces de sang]
[traces de sang][traces de sang]
[traces de sang]
[traces de sang]

_________________
"Méfiez-vous des phrases toute-faites."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP hordes : Annales du camp des chairs   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP hordes : Annales du camp des chairs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Annales - Registre des maires de Vendôme
» René Préval à camp Corail
» Confirmé: Le Choléra est venu d'un camp népalais
» Decors : Aide de Camp ?
» Attaque d'un camp orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom! :: ♦ La Cuisine ♦ (coin création) ♦ :: ♦ Livre de Recettes ♦-
Sauter vers: