Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom!

Un forum rôleplay ou l'humour et la bonne humeur sont de rigueur! Garantie sans prise de tête.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Émile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
G_malo
Citrouille à mèche


Nombre de messages : 487
Age : 28
Localisation : Oui.
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Émile   Mar 26 Juin - 13:18

Un personnage créé pour l'univers d'Agone.

Origines et petite enfance :

Émile est le dernier né d'une fratrie de 4 enfants. Sa mère, baronne Urguemandienne, est morte en le mettant au monde et il ne fut pas reconnu par le baron (de part et d'autre, la famille ne comprenait jusque là aucun roux – en réalité, on ne sait pas si Émile est ou non un fils légitime, la rousseur étant héritée d'un ancêtre éloigné remontant à la Flamboyance).
Suite au décès de sa femme, son père devînt colérique et violent envers ses fils ; poussant l'ensemble de la famille à rendre Émile responsable de leurs malheurs.
De cette période jusqu'à son internement à l'age de 5 ans dans un établissement « pour bâtards » (voir la suite), il ne garde aucun souvenir, ne cherchera pas à savoir, sera incapable de fouiller dans son passé via la Geste au tout autre moyen et si le sujet est abordé, changera de conversation.

Enfance et adolescence :

Émile aura passé son enfance ainsi que le plus clair de son adolescence dans un établissement spécialisé pour jeunes bâtards. Le genre d'endroit où l'on vous apprend les rudiments des manières de la haute société tout en prenant soin de vous expliquer que vous ne devez cette éducation qu'aux largesses et à la pitié de votre illustre famille ; que vous n'aurez jamais votre place au sein de la noblesse.

En règle général, les familles qui ont recours à cette solution cherchent à faire disparaître un motif de honte sans pour autant avoir mauvaise conscience, entacher leur réputation ou encourir une disgrâce divine. La plupart des jeunes y sont envoyés quelques semaines à peine après leur naissance*(1) et confiés à une nourrice. Ils ne reçoivent pas de nom (de famille) et leurs origines ne leur seront jamais communiqué, néanmoins, la plupart d'entre eux s'en inventeront un de toute pièce au moment d'entrer dans la vie active où leur éducation leur assurera une place relativement enviable (notaire, intendant, marchand, contremaitre, officier...).

*(1) : Il est possible que les enfants arrivés à un âge plus avancé se voient effacer leurs mémoire via des procédés magiques.

Très vite, Émile développa un don certain pour les arts à tel point qu'un de ses professeurs (appelons-le Jean-Jacques pour lui donner un nom, c'est un inspiré) entreprit de lui enseigner la Geste et l'Accord. Face au talent de son élève pour qui ces deux arts magiques ne suffisaient plus à satisfaire son incroyable créativité, il pris la décision de lui apprendre les rudiments d'un art que lui-même commençait tout juste à étudier à titre expérimental : le Cantos. C'est dans cet art fusionnel que la capacité d'imagination d'Émile trouva un terreau fertile pour s'épanouir, très vite, sa relation avec Jean-Jacques bascula d'élève à enseignant.

Dès lors, ses liens avec son mentor devinrent plus troubles ; Ce dernier pour qui, jusque-là le Cantos n'était encore qu'un Art expérimental qu'il avait lui-même et en dépit de sa grande maitrise de la Geste et de l'Accord du mal à appréhender, voyait l'Inspiration de son élève évoluer et se développer avec une déconcertante fluidité dans ce nouveau milieu. Il ne pouvait s'empêcher de nourrir quelques craintes vis à vis de cette innovation.

Dans le même temps, le rapport d'Émile à l'harmonie se renforçait et il perçut des bribes de l'avenir au travers de la Geste. À l'âge de 16 ans, il prophétisa la fin de l'Automne, le début d'un nouveau cycle, d'une Ère Nouvelle à préparer, de l'Hiver, enfin il vit des Inspirés s'Unir dans le but de planter de nouvelles et fragiles graines d'harmonie, des Arts Nouveaux.

Bien qu'incapable de comprendre ces visions et encore moins de connaître quel y serait son rôle ni même s'il en aurait un, il sut dès lors qu'il ne pourrait faire autrement que de consacrer sa vie aux Arts et à l'Harmonie.

Il entraperçut les possibilités du Décorum, pensa des histoires imaginées de toute pièce qui, pourtant, révéleraient la Vérité aux peuples. Il vit le Théâtre, la Comédie et le Drame fruits d'un travail d'Union entre les Peintres, maîtres du Décors, et les Acteurs déclamant leur Geste. Il vit dans chaque village organisés des spectacles faisant revivre les légendes d'autrefois, laissant percevoir des possibilités d'avenirs. Plus encore, il vit dans les plus grandes agglomérations des Accordés se joindre par orchestres entiers à d'immenses représentations où les Acteurs déclameraient leurs textes en des chants merveilleux. Il vit l'Opéra.

Mais rien n'est jamais simple et il n'est pas de tâche plus difficile que d'être visionnaire dans un monde en préparation. De voir l'Aurore lorsque le Crépuscule laisse tout juste place à la Nuit.

Le départ :

Dès lors, Jean-Jacques refusa d'accorder tout nouvel enseignement à son élève. Ce dernier étant définitivement trop fantasque et ses idées ridicules voir dangereuses. Le travestissement et la comédie n'étaient-ils pas les attributs du masque ?

Privé de son unique centre d'intérêt, Émile abandonna l'institut sans autre forme de procès. Il devînt troubadour vivant de son Art et pour son Art. Voyageant de villes en villes, de tavernes en tavernes, ne se limitant pour rien au monde et n'acceptant pour seul paiement que ce qu'on lui offrait ; il devînt petit à petit une célébrité.

Par delà le plaisir de partager sa vision du monde, il n'oublia pas pour autant ses prophéties, apprenant de lui-même ce qu'il put de l'Art du Décorum et ne se gardant pas de les communiquer aux rares Inspirés rencontrés. (Ce qui lui valu au mieux des mises-en-garde, au pire des moqueries, des gestes ou paroles ouvertement hostiles – notamment de la part des saisonnins).

Récemment :

À voir avec meujeu. Émile a récemment fait l'acquisition d'un chaton (son unique bien de grande valeur) un peu particulier qu'il n'a de cesse d'admirer. (détails de l'acquisitions à discuter avec le meujeu – grosse flemme de relater ça dès ce soir)


Animal de compagnie : Érato

Un chat à priori tout ce qu'il y a de plus normal (sauf si le meujeu a envie d'en faire quelque chose – il pourrait éventuellement être sensible à l'Harmonie) si ce n'est qu'il est incroyablement beau, sera environ 1,5 fois plus grand que la moyenne et semblera plutôt satisfait de son nouveau propriétaire.

De son côté, Émile sera fasciné par son nouveau compagnon, cela dit il y a de quoi :

Son pelage est d'un vert Opalin très sombre et reflète légèrement la lumière, ses yeux sont semblables à deux perles d'ambre éclatantes de vie et de malice. « Que les étoiles se reflètent sur son pelage telles des larmes de rosée sur un tapis de verdure, ou que le soleil à son zénith l'embrase à la manière d'un volcan sur une mer d'émeraudes, le contempler est toujours un spectacle renouvelé ».




Citation

Nous avons tout perdu, tout, jusqu'à ce gros rire
Gonflé de gaîté franche et de bonne satire,
Ce rire d'autrefois, ce rire des aïeux
Qui jaillissait du cœur comme un flot de vin vieux
Le rire sans envie et sans haine profonde,
Pur n'y plus revenir est parti de ce monde.
Quel compère joyeux que le rire autrefois !
Maintenant il est triste, il chante à demi-voix,
Il incline la tête et se pince la lèvre ;
Chaque pli de sa bouche est creusé par la fièvre :
Adieu le vin, l'amour, et les folles chansons !
Adieu les grands éclats, les longues pâmoisons !
Plus de garçon joufflu, bien frais, et dans sa gloire
Chantant à plein gosier les belles après boire ;
Près d'un jambon fumé plus de baisers d'époux,
Plus de bruyants transports, plus de danse de fous,
Plus de boutons rompus, plus de bouffonnerie :
Mais du cynisme à force et de l'effronterie,
De la bile à longs flots, des traits froids et mordants,
Comme au fond de l'enfer des grincements de dents,
Et puis la lâcheté, l'insulte à la misère,
Et des coups au vaincu, des coups à l'homme à terre...

Ah ! Pour venir à nous le front morne et glacé,
Par quels affreux chemins, vieux rire, as-tu passé ?
Les éclats de ta voix, comme hurlements sombres,
Ont retenti longtemps à travers des décombres ;
Dans les villes en pleurs, sur le blé des sillons,
Ils ont réglé longtemps les pas des bataillons ;
Longtemps ils ont mêlé leurs notes infernales
Au bruit du fer tombant sur les têtes royales,
Et, suivant dans Paris le fatal tombereau,
Mené plus d'un grand homme au panier du bourreau :
Rire ! Tu fus l'adieu qu'en délaissant la terre
De son lit de douleur laissa tomber Voltaire ;
Rire de singe assis sur la destruction,
Marteau toujours brûlant de démolition,
Depuis ce jour, Paris te remue à toute heure,
Et sous tes coups puissants rien de grand ne demeure.

Ah ! Malheur au talent plein de vie et d'amour
Qui veut se faire place et paraître au grand jour !
Malheur, malheur cent fois à la muse choisie
Qui veut livrer son aile au vent de poésie !
En vain elle essaiera, dédaigneuse du sol,
Sur le bruit des cités de prendre son beau vol,
Le rire à l'oeil stupide est là, qui la regarde,
Et qui, jaloux des lieux où son pied se hasarde,
Comme miasmes brûlants, ou comme plomb mortel,
Montera la frapper aux campagnes du ciel ;
Et cette âme perdue aux voûtes éternelles,
Qui, devant le soleil ouvrant ses larges ailes,
Allait, dans son transport, chez la divinité
Exhaler quelque chant plein d'immortalité ;
Pauvre âme, atteinte encore au bord de la carrière,
Triste, penchant la tête et fermant la paupière,
Elle retombera dans son cloaque impur,
Et s'en ira bien loin vers quelque coin obscur,
Gémissante, traînant l'aile et perdant sa plume,
Mourir avant le temps, le cœur gros d'amertume.

Physique

27 ans, 1m70, 70Kg, chevelure abondante et rousse (élément physique lié à l'avantage "Caractéristique flamboyante"), les yeux bruns, carrure commune, démarche assurée.

Moralité

Émile est tout entier au service de l'Harmonie, il voit en l'Art une forme de vérité inviolable qu'il ne peut que suivre. De fait, le mensonge (y compris par omission s'il sent que cela induirait son interlocuteur en erreur) est complètement étranger à sa nature, il en est tout bonnement incapable ; il pourra tout au mieux éclairer une autre face de la vérité du sujet abordé.

Par ailleurs, Émile est un passionné dont la créativité ne connait pour ainsi dire aucune limite, il sait tenir son inventivité de l'Harmonie et ne peut s'empêcher de la communiquer à ses pairs par le biais de son Art. Il vit par et pour l'Art et voit en chaque être une partie intégrante et sublime de l'Harmonie. Il cherchera constamment à comprendre autrui et à se faire comprendre, il peut certes haïr, mais la haine ne lui est pas naturelle.

Autre

Art vivant : Émile est si impliqué dans son art qui laisse en chacune de ses oeuvres une part de son Inspiration éternelle ce qui se répercute sur son état de santé.


_________________
"Méfiez-vous des phrases toute-faites."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Émile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission] Entraînement Fructueux [with Mile]
» Edition Panini
» Le 28 juin... Paul Emile Victor...
» 8 miles (film avec eminem en vedette)
» L'être humain est bon, c'est la société qui le corrompt ? [ PV : Émile Watson ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom! :: ▼ La Bibliothèque ▼ (connaissances et archives) ▼ :: ▼ Les Souvenirs de Voyage ▼ :: ▼ Personnages-
Sauter vers: