Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom!

Un forum rôleplay ou l'humour et la bonne humeur sont de rigueur! Garantie sans prise de tête.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zokharis
Felineus Sylvestris Floodus
avatar

Nombre de messages : 1664
Age : 40
Localisation : 2eme étoile à droite et tout droit jusqu'au levant.
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Sam 19 Oct - 14:49

Un sujet dédié au personnage de Clotho qui semble enthousiaste à l'idée de faire une longue fiche.
Ps : Pour les commentaires sur ta fiche, on continuera à les faire sur l'autre sujet afin de ne pas "polluer" celui-ci.

_________________
./_/. Fleurageant les rhododendroves
(='.'=) J’ai liré et gamblé dans les wabes
(")_(") Pour frimer vers les pétuniove
--------- Et les momes raths en grabe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
DIEU
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 27
Localisation : Sydney
Date d'inscription : 14/10/2013

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Ven 25 Oct - 4:13

Pseudo du joueur : Clotho.
Prénom du personnage : Clotho.
Surnom du personnage : Samaël.
Sexe : Masculin.
Race : Vampire du nouveau continent (les Amériques).
Profession : Enquêteur et Chasseur, car de mon point de vue, l'un ne peut aller sans l'autre au risque de perdre de l'utilité.

Compétences :
-- Le soleil diminue de moitié vos pouvoirs;
-- Marcher sur les murs et les plafonds;
-- Lévitation;
-- Se déplacer plus vite que l’œil humain;
-- Absorber les pouvoirs d'un autre vampire en le vidant de son sang;
-- Régénération accrue;
-- Lecture des pensées.

Compétences perso :
-- Connait les mythologies de la Grèce, l’Égypte, les Mayas, les Incas sur le bout des doigts;
-- Ne sait ni cuisiner, ni utiliser une cuisine, sauf en tant qu'arme (qui peut être redoutable, croyez moi);
-- Possède des tendances au carnage s'il reste 'gentil' trop longtemps d'affilé, oui, ça reste un vampire;
- Parle français, anglais, espagnol couramment, début d'Italien / Russe / Japonnais et Portugais grâce à ses voyages autour du globe;
-- Ne rien lui demander en ce qui concerne la mécanique (réparer des choses par exemple), car ça finit toujours par exploser, souvenez du mixer le soir de noël qui a agit comme s'il était une bombe. En pleine prière, ça le fais moyen ...

Description physique :
Clotho mesure 1m90 pour 85kg de muscles. Il est introverti ce qui se ressent sur sa garde robe. Si vous espérez voir son visage ou son corps un jour, autant vous le dire, le seul moyen est de se déshabiller, car lui ne se mettra pas nu. Jamais. Vêtu d'une cape noire recouvrant tout son corps, d'un pantalon noir, d'un tee-shirt gris très foncé (pour ne pas dire noir), de gants en cuir noir, d'une écharpe noire. Il vit le noir, il est le noir. Masquant tout son être sous cette cape, seul son regard apparaît. Un regard provenant de deux yeux brillants comme l'océan, un bleu intense, difficilement soutenable pour les mortels et les faibles d'esprit. Se déplaçant comme un mortel, vivant comme une ombre, on ne sait que très peu de choses sur lui, si ce n'est qu'il est dangereux, et possède une dent contre les créatures de la nuit. Les ténèbres transparaissent pourtant à travers lui. Sa musculature, dans les normes, lui permet de se sortir de bien des situations délicates. Son cerveau fait le reste. Car sous ses airs de ténèbres, Clotho est plus qu'un stratège, plus qu'un vampire. Son style vestimentaire habituel (manteau et cape) cèdent la place à un style plus propre au combat, seulement lorsque Clotho consent que le combat va être difficile. Dans ce cas, il laisse tomber les artifices pour montrer sa véritable apparence. Tenue moulante noire et bleu foncée, un cœur rouge et noir sur la poitrine afin de ne jamais oublier son passé.

Son style de combat est à distance rapprochée grâce aux arts martiaux qu'il maîtrise (karaté, jujitsu, taekwendo, judo). Allié à sa vitesse de vampire, il est un maître au corps à corps. Sa capacité de lire dans les esprits lui donne également un avantage qu'il sait maîtriser.

Caractère :
Compliqué, ambigu, spécial sont des mots qui caractérisent à la perfection cet être. Personne ne sait d'où il vient, qui il est, pourquoi il hait autant les créatures maléfiques. Il est apparut un jour, au manoir, et a exigé à parler à Raphaël. Que vous l'aimiez ou le détestiez, vous ne pourrez que reconnaître son efficacité, tant au combat qu'en stratégie. En apparence, il est froid, sans pitié, colérique, intransigeant, prêt à tout pour obtenir ce qu'il recherche et atteindre ainsi son but. Il ne reculera devant rien. Mais une fois que l'on parvient à le cerner, comme a su le faire Raphaël, on se rend compte qu'il est bien plus atteint par les ténèbres qu'on peut s'en rendre compte. Il livre contre lui même une guerre psychologique afin de garder sa part de lumière intacte. Pour qui le connait et a su le toucher, Clotho donnera sa vie sans hésiter, car il n'aspire qu'à la paix et l'amour, même s'il ne le reconnaîtra jamais. Après tout, un monstre ne doit-il pas être craint pour rester un monstre ? Son cœur a été brisé une fois, pas deux. Il s'est juré de ne plus tomber amoureux. Capable de faire le bien comme le mal, il n'hésitera pas à agir si la situation s'impose. Et s'il semble rester à l'institut, des rumeurs courent sur le fait que ce ne serait que pour assassiner Raphaël et prendre sa place afin de changer la politique pour qu'elle devienne plus agressive envers les monstres. Impatient de nature, il sait pourtant faire preuve d'une extrême patience pour devenir kalif à la place du kalif. Vous l'aurez compris, Clotho a une dent contre ces derniers. Pourquoi ? Lisez les lignes suivantes et vous le saurez ... peut-être.

Mais même si Riku est dans le camp des gentils, qu'il tue des monstres, veillez à ne pas oublier qu'il en est lui même un. Auparavant souriant, gentil et aimable, tout a changé depuis 1724. Les ténèbres sont apparut en lui, consommant son âme. Il ne supporte pas qu'on insulte son orgueil démesuré, sa parole ou sa façon de faire les choses. Penser ne serait-ce qu'à le questionner sur son passé, et c'est un combat à mort qu'il vous faudra livrer. Car oui, sachant lire dans les pensées, Clotho anticipera votre question et se ruera sur vous dans le but de vous tuer. Parler de son passé, c'est LE sujet taboo qui le rend méchant en moins d'une seconde.


Dernière édition par Clotho le Ven 25 Oct - 4:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
DIEU
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 27
Localisation : Sydney
Date d'inscription : 14/10/2013

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Ven 25 Oct - 4:14

Histoire :

Chapitre 1 : La découverte
1824. USA, Californie, près du manoir Landkaster.

Légendes:
 

Soirée d'été. Vendredi 24 août. Je me balade sur la plage. Le ciel étoile me tient compagnie. Je suis assis. J'attends. Déjà dix minutes de retard. Des personnes passent, marchant main dans la main. Je regarde les miennes, vides. Mon cœur, vide. Quand nous ne sommes pas ensemble, je ressens un grand vide, un manque au fond de moi. Le feu au loin me donne un peu de lumière, et l'espoir. Allons-nous enfin nous retrouver tous les deux ? Je n'ai jamais expérimenté ça de toute ma vie, alors oui, je suis à la fois excité et effrayé. Ce n'est pas tout les jours que l'on croise une telle personne. Un être qui nous complète, nous fait sourire par sa simple présence, nous rend meilleur de par son amour, nous fait grandir. Un être qui nous pousse à nous dépasser. Je pense à ce qui nous attend, les difficultés, les embûches ... Mais nous avons l'Amour, tout ira bien. Je crois en nous. Une main chaude vient se poser sur mon épaule. Une seconde sur mon autre épaule, puis un corps vient se coller au mien, s'asseyant derrière moi. D'après l'odeur d'eau de Cologne, ça ne peut être que lui.

Tu es finalement venu ...
J'ai hésité pendant longtemps.
Mais tu es venu.
Je l'ai fait.
Quoi ?
Je l'ai dit à mon père.
Ô mon dieu. Comment a-t-il réagit ?
Il m'a giflé, m'a chassé du domaine, m'a renié, a dit qu'il avait honte d'avoir une progéniture comme moi, que je n'étais plus rien pour lui désormais.
Tu lui as dit que tu partais pour moi ?
Ça l'a mis dans une fureur ... ô Clotho, je n'avais encore jamais vu ça ... C'était pire que la fois où j'ai cassé son précieux vase de la dynastie Ming. Quand j'ai prononcé ton nom ... c'est devenu pire. Il ... Il m'a ...


Je me défait de son emprise pour le regarder en face. Il porte des traces rouges sur ses joues.

Ô, mon pauvre Connor ... Tu n'aurais jamais du faire ça, même pour moi ...
Je ne pouvais plus me regarder dans la glace le matin. Je ne pouvais plus me mentir plus longtemps. Je suis ce que je suis. Il m'a fallut du temps pour l'accepter, mais je ne peux pas changer. Aussi dur que j'ai essayé, je ne peux pas.
C'est pour ça que tu m'avais repoussé et était parti voir Elizabeth pendant une semaine ?
Oui. J'avais ... J'avais honte de toi ... de moi ... de ne pas assumer ce que je suis ... je ne pouvais pas croire que c'était d'un homme dont j'étais amoureux. Que c'était avec un homme que je voulais faire ma vie. Que c'était avec toi que je voulais vivre.
Tu n'as pas à avoir honte. On réagit tous de la sorte, car la société nous apprend à avoir honte de ce que l'on est. C'est la société la coupable, pas toi, mon amour.
Mon père ...
Chut, c'est finit.
Non. Il était tellement en colère, je me suis enfuis ... Mais il n'abandonnera pas. Il va envoyer des hommes me chercher, me ramener à la maison et ...
Ce n'est plus ta maison désormais. Dès l'instant où il a posé la main sur toi, ce n'est plus ton père. Dès l'instant où il t'a chassé de chez vous, ce n'est plus ta maison. J'ai perdu tout cela aussi, je comprends ce que tu ressens.
Père ne va pas céder. Il ne l'a jamais fait. Il va faire un exemple de moi ...
De quoi parles-tu ?
Mon père a des hommes ... qui ne sont pas des hommes.
Des hommes qui ne sont pas des hommes ? Allons, calme toi, tu es chamboulé.
Il faut fuir.
Pourquoi ? On peut très bien s'installer ici. Ça sera difficile, personne ne voudra de nous, mais on y arrivera, parce qu'on est tous les deux.
Tu ne comprends pas ... Il faut fuir tant qu'on le peut. Il ne nous laissera jamais repartir tranquillement. Et si ses hommes nous retrouves ...
Tu veux plutôt dire quand on vous aura retrouvé, non ?


On se lève, surpris pas la voix qui vient nous troubler. Connor semble terrifié, il fait deux pas en arrière. La mer lui touche désormais les pieds. Devant nous se tiennent trois personnes. Je remarque un grand blond avec une balafre sur la joue droite, une femme aux cheveux châtains, et une autre avec les cheveux noirs. Ils nous regardent. Mais curieusement, voir deux hommes se tenir la main ne semble pas les surprendre.

Qui êtes-vous ?
Des chasseurs.
Des enquêteurs.
Très bien payé pour ton retour Connor.
C'est lui qui vous envoie, n'est-ce pas ?
Bien évidemment. Qui d'autre pourrait se payer nos service dans la région …
Quoi qu'il vous ai promis, je le double.
C'est mignon.
Comme si tu pouvais doubler ça …
Qu'est-ce qu'il vous a promis ?
Ton âme.


Connor déglutit. Je crois à une blague dans un premier temps, mais lorsque je vois son visage devenir pâle, je me dit que quelque chose cloche. Je me place devant, de façon à le protéger. Il me tire en arrière en me disant de ne pas faire ça, que ça serait de la folie.

Je ne vais pas les laisser t'emmener loin de moi ou te faire du mal. Si quiconque ose, je lui ferait tâter de mes poings.
Sauves toi. Tu ne peux rien contre eux. C'est après moi qu'ils en ont.
Jamais je ne laisserai. Même si je dois me battre seul, je le ferai. Parce que je t'aime et qu'à cœur vaillant, rien n'est impossible.
C'est mignon.
Tellement que ça me donne envie de vomir mes tripes.
Si j'avais encore un cœur, il exploserait devant autant de niaiseries. Bon, on est payé pour un travail, alors on le fait et on encaisse.
Non ! Vous ne l'emmènerez nul part.
Tu n'as rien compris visiblement … C'est pas lui qu'on va emmener. D'ailleurs, techniquement, on ne va emmener personne.
Alors qu'est-ce que vous allez faire ?
Le juge n'a plus de fils, il est mort pour lui.
Alors il nous a payé pour nous occuper d'une abomination.
Mais puisque tu es là, on va pouvoir en avoir deux, et donc deux fois plus d'âmes.


Mon cerveau essaie de faire les connexions, mais pourtant je n'y arrive pas. Je reste concentré, j'examine les possibilités qui s'offrent à moi. Ces trois êtres me font froid dans le dos mais il est absolument hors de question que je renonce à Connor. Je le prends par la main et on court, ensemble. Mais on a pas fait deux pas que la blonde est devant nous.

Co … Comment avez-vous fait ça ?
Comment n'est pas plus important que pourquoi …
Laissez le ! Il n'est pour rien dans cette histoire.
Détrompes toi, jeune sot. Il est pour tout.
Ton père a payé pour ne plus jamais te revoir. Mais il a oublié de précisé comment.
Et lui, est la cause de ses malheurs, il ne peut donc pas rester en vie plus longtemps.
Non ! Mon père ne peut pas vouloir ma mort ou la sienne.
Pourtant, il nous a demande expressément d'en finir avec lui.
Si vous me tuez, est-ce que Connor sera tranquille ?
Non ! Ne fais pas ça, tu ne les connais pas. Ils ne sont pas humains !
La seule chose que je connais en cet instant, c'est mon amour pour toi. Il n'est rien que je ne ferai pour te sauver. Si je dois mourir pour cela, alors qu'il en soit ainsi.
Non ! Jamais je ne pourrais vivre en sachant que tu as fait cela pour moi.
Justement. Tu le pourras car tu n'oublieras jamais que je l'ai fait, pour toi.
C'est touchant tout ça, mais on tue qui au final ?
J'ai une meilleure idée. Et si au lieu de le tuer, on s'amusait un peu ? Ton père voulait qu'on te tue, comme ça il faisait le deuil de son fils, tout le monde était triste, fin de l'histoire. Mais si au lieu de ça, on le tuait lui, et qu'on te transformais toi …
Ô oui, bonne idée … C'est tellement plus amusant. Et surtout, ça revient au même. Une fois transformé, tu seras mort.
Donc le contrat sera rempli. Tu pourras te venger de ton père, le faire souffrir comme il t'auras fait souffrir. Tu auras l'éternité …
De quoi parlent-ils Connor ?
Ce sont … des vampires.
Quoi ? Tu me fais marcher là, pas vrai ?


Comme pour appuyer ses dires, l'homme me prend à la gorge et me lance quelques mètres plus loin, sans effort. Je m'écrase lourdement dans le sable. Stop ! Si jamais vous lui faîtes du mal, je vous jure que je vous tue. L'insecte croit pouvoir blesser la montagne ? Comme c'est stupide. Tu ferais mieux de rester couché, gamin. L'homme vient appuyer sa botte sur ma gorge, m'empêchant de me lever. L'eau de l'océan commence à arriver à ma tête. Soit il me brise la trachée, soit je me noie. Quel choix cornélien, vraiment … Connor court vers moi, mais les deux autres l'empêchent de passer.

Fais ton choix, petit. L'un des deux meurt, l'autre survit
Mon père me veut mort. Si je meurt, il arrêtera de vouloir blesser Clotho ?
Peut-être bien, peut-être que non. Qui sait ?
Tu ferais bien de te dépêcher, la marée monte.
Je …
Non, ne fais pas ça ! Laisses moi, tu auras une vie longue et heureuse.
Tant que je serais en vie et que mon père le saura, je ne serais jamais heureux. Je devrais passer ma vie à fuir. Ce n'est pas une façon de fuir. Je ne sais pas vivre dans la nature, je ne peux pas. J'ai toujours eut des majors d'hommes pour me servir.
Tu peux le faire. On peut le faire, ensemble. Mais par pitié, ne fais pas ça. Je t'en supplie, Connor …


Je pousse aussi fort que possible la botte qui me maintient à terre. Dans un effort surhumain, car je sais ce qui va arriver, j'y parviens quelques instants. L'homme ne s'y attendant pas tombe sur le sol. Je me relève, cours vers mon amour, et finit la tête enfoncée dans le sable. Ce dernier me brûle les yeux et la gorge. Visiblement, l'homme s'est relevé et m'a plaqué sur le sol. Sauf que cette fois, il s'est assis sur mon dos, carrément. Je relève la tête, Connor prononce cinq mots. L'une des femme s'approche de lui, l'embrasse dans le cou. C'est du moins ce que je pensais, avant qu'il ne s'effondre sur le sol, son cou explosant de sang. Je lâche un   'noooooooooooooooooooooooooooooooooooon' qui doit s'entendre depuis le feu de camp. L'homme se soulève, j'en profite pour essayer de me lever, mais il me tombe sur la tête, me met son bras sur la bouche, et appuis aussi fort que possible. Mes dents finissent par rentrer dans sa chair, son sang coule Je tente d'ouvrir la bouche pour ne pas le mordre, de recracher son sang, ce qui est dégoûtant, mais rien n'y fait. Il m’appuie ensuite violemment sur la tête afin que j'avale. Ce que je fais contre mon gré. Il me laisse ensuite me lever pour aller près du corps de celui que j'aime.

Tu as le chic pour les repérer toi … C'est vrai qu'il a l'air intéressant ce gamin. D'ici quelques années, il pourra nous rejoindre et nous être utile.
Je te l'avais dit, Catherina. Il a du potentiel ce petit. Laissons le le découvrir, et amusons nous avec.


Je suis étendu devant le corps sans vie de Connor. Je sais désormais que les mots qu'il a prononcé devaient être 'Prenez moi et laissez le'. Je pleure. Je viens de perdre mon amour, mon seul et unique amour, l'homme de ma vie. Une des femmes me mets la main sur mon épaule et tente de me tirer en arrière. Je la repousse violemment. Je suis affalé sur ce corps sans vie. Ma vie, notre vie ensemble, nos projets, nos rêves, nos espoirs, nos déceptions … Nous ne partageront plus rien, plus jamais. Il est parti. C'est finit. Comment puis-je continuer à vivre ? Pourquoi le devrais-je, puisque tout ce que j'aime vient de mourir ? Je ne peux continuer à vivre sans lui, c'est insupportable … Je reste ainsi plusieurs minutes. Puis je me retourne, me rendant compte que les trois monstres sont encore là.

Vous … C'est à cause de vous qu'il est mort ! C'est vous qui l'avez tué …
Oui, la rage, c'est bien ça …
Je vais vous tuer !
Malheureusement, même en cent ans, tu ne pourrais pas y arriver. Entraînes toi, utilises ta rage, deviens plus fort, et rejoins nous quand tu seras prêt. Nous ferons de toi un vampire encore plus puissant.
Désormais, tu as l'éternité, tant que tu ne te fais pas tuer.
L'éternité à vivre sans lui, cruel, non ? Ressens-tu la age qui t'envahit ? Laisses la s'exprimer, laisses la te dominer pour l'instant, et apprend à la maîtriser avec me temps.


J'essaie de les frapper, mais ils bougent trop vite. Ils rigolent. Ils viennent de détruire ma vie, et ils rigolent … La rage que je ressens … Jamais je n'en ai connu pareille dans toute ma vie. Je bouillonne à l'intérieur, comme si j'étais une friteuse. Je cours, je frappe, mais ils esquivent. Ils sont trop rapide, comme s'ils étaient surhumains. Mais c'est vrai qu'ils ont parlé de vampire … Non, ces choses là n'existent pas … Pourtant, j'ai lu des histoires disant que ces monstres tuaient leur victime en les mordant au cou. C'est exactement ce qui s'est passé. Ils ont tué Connor en lui mordant le cou, lui arrachant une partie de la carotide.

Pourquoi ? Pourquoi ne pas avoir fait de lui un vampire aussi ?
Parce que c'est toi qui nous intéresse. C'est toi qui a le plus de potentiel entre vous deux. Enfin, avait.
Pour survivre en tant que vampire, il faut savoir se montrer sans cœur, utiliser sa rage à son avantage, il faut avoir le courage de faire certaines actions délicates pour survivre.
Lui n'aurait jamais pu. Mais toi … Tu es spécial, mon mignon.


La blonde se rapproche de moi en disant ça. Je la prend à la gorge et la plaque sur le sable. Elle rigole en disant que je ne le ferais pas, comme si elle pouvait lire dans mes pensées. D'un seul coup, mon estomac me fait mal. Il me brûle, me fait souffrir le martyre. Je roule sur le côté, tombe sur le sable. Je ferme les yeux tellement j'ai mal. Puis le noir. Plus de bruit, plus d'odeur, plus de toucher, rien.


Dernière édition par Clotho le Mar 10 Déc - 3:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
DIEU
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 27
Localisation : Sydney
Date d'inscription : 14/10/2013

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Ven 25 Oct - 5:01

Chapitre 2 : L'apparition des ténèbres
1824. USA, Californie, près du manoir Landkaster.

Un corps sur la plage. Échoué. Les vagues qui le poussent, le tirent. La mort qui plane. Seul le bruit de l'océan se fait entendre. Le temps a passé depuis l'histoire. Le corps semble sans vie. Si quelqu'un venait vérifier maintenant, il ne pourrait que constater l'heure du décès. Pourtant, sans prévenir, le corps se courbe, les yeux s'éveillent, le sang re-circule comme sil n'avait jamais arrêté. Je me réveille. Un mal de tête sans pareil fait son apparition en même temps. Je me rappelle de tout ce qui s'est passé. Je regarde autour de moi, impossible de trouver le corps de Connor. La mer n'a pas pu l'emporter, c'est impossible. L'obscurité fait place peu à peu à la lumière du soleil, ce qui m'indique que j'ai dormi pendant au moins 6h. La conversation me revient en mémoire. Ils ont parlé de vampire. Le soleil se lève, or un vampire meurt au soleil. Ça me permettrai de rejoindre mon amour … Une mort à la Roméo et Roméo.

Mais non, je ne peux pas. Il s'est sacrifié pour que moi je vive. Faire preuve de lâcheté serait un affront à son courage et son amour. Je vais donc devoir vivre ainsi, avec cet acte sur la conscience. Je me souviens également qu'ils ont dit que son père le voulait mort. Il va donc sûrement procéder à la crémation dans la journée, en intimité, passer sous silence le fait que son fils ai été gay. Je ne peux pas le laisser faire et trahir ainsi tout ce en quoi Connor croyait. De même que je ne peux pas le laisser médire sur son fils, mentir à toutes ces personnes Mais qui suis-je pour intervenir ? Un pariât ? Un dépravé, selon les gens, puisque je ne suis pas dans les normes. Je n'ai aucun droit d'intervenir, de gâcher une cérémonie religieuse importante, d'ébranler les croyances de sa famille, tout ça pour mon propre petit orgueil. Je ne peux pas me dresser contre son père, il ne l'aurait pas voulu …

J'essaie donc tant bien que mal de ravaler ma rage, ma colère et ma haine contre le père de Connor. Il a fait assassiné son fils, l'homme que j'aimais, avec qui j'allais partager ma vie, j'allais fonder une famille et vivre heureux jusqu'à la fin des temps. Il me l'a enlevé. Il m'a tout pris … Alors je vais tout lui prendre ! Il va le payer, l'espèce d'enfoiré. Mais si je le tue, non seulement Connor ne serait pas content, mais en plus je deviendrai comme les trois autres. Le fait d'être devenu une créature de la nuit ne fait pas de moi un monstre, c'est en tuant que je le deviendrai. Mais les vampires ont besoin de sang pour survivre non ? Je n'ai pas le temps de poursuivre mes pensées. Je me lève et cours en direction d'un abri pour me protéger du soleil. Après tout, s'ils ont fait de moi un vampire, je vais pouvoir les battre sur leur propre terrain. Je cours aussi vite que possible.C'est là que je me rend compte que quelque cloche. Il y a un truc de pas normal. J'ai jamais été un champion à la course, alors que là, j'ai l'impression de courir bien plus vite qu'avant, comme si … j'étais dopé. En effet, je viens de faire la distance plage-maison, ce qui fait bien cinq cent mètres, en dix secondes. Dans mes meilleurs temps, je fais du sept secondes pour cent mètres. Cherchez l'erreur. Il semble que puisse me déplacer bien plus rapidement. Un pouvoir ? Pas mal du tout …

J'espère que j'en ai d'autre comme ça. Il va falloir que je me teste d'ailleurs … Peu importe, je les découvrirai en temps utiles, j'en suis sur. Est-ce que j'ai le vol ? L'invisibilité ? La surpuissance ? L'hypnose ? La télépathie ? Télékinésie ? La maîtrise d'un élément ? On verra ça. Là, je dois encore faire quelques mètres pour me protéger de la menace astronomique. Je me réfugie donc dans la maison familiale. Les domestiques me voient et sont surpris. Quoi de plus normal. J'ai envoyé mon père au diable après qu'il m'ait renié parce que je suis, comme on le dira plus tard, gay. Il a voulu me faire enfermer dans un hôpital psychiatrique. Oui, l'homosexualité, en plus d'être un péché mortel, est une maladie mentale, c'est bien connue. Je vais dans mon ancienne chambre, ferme les rideaux, et me pose sur le lit pour me reposer et calme mes émotions.

Pendant que je dors, je me remets à penser à mon passé, la vie que j'ai vécu. Je me revois étant petit, plein de joie de vivre, un désir de découvrir le monde, de participer à le rendre meilleur. C'est pour ça que comme mon père, je voulais faire de grandes choses. Laisser une trace de moi dans ce monde tant que j'étais encore en vie. Désormais âgé de 23ans, je suis mort, pour l'éternité. Je peux donc dire adieu à toutes les compensations que je pensais faire. Car si je participe à quelque chose d'important, on va prendre des photos de moi. Or les photos restent pour des siècles. Donc si quelqu'un voit que je suis sur plusieurs photos espacées temporellement de plusieurs années et que je n'ai pas pris une ride, on va se poser des questions. Et adieu ma vie, des gens se mettront à me chasser. Or, j'ai envie de vivre moi, pas de mourir. Oui je sais, c'est techniquement trop tard. Mais ce n'est pas une raison pour négliger des détails et me retrouver avec des tueurs aux trousses. Je dois déjà commencer par retrouver les trois abrutis qui nous ont fait ça.

Après plusieurs heures, je me retourne sur le lit. Dans l'encadrement de la porte, je vois une personne. J'ouvre les yeux entièrement, et je vois Lila, ma gouvernante. C'est presque elle qui m'a élevé, depuis que ma mère est morte. Elle a été là pour moi tout ce temps, m'a soutenu, aidé, conseillé … Je lui fais un sourire qu'elle me rend.


Je suis content de vous voir ici, monsieur. Même si votre père ne l'entendrait pas de cette oreille.
Ne vous inquiétez pas, je ne suis là que le temps de me reposer. Êtes vous au courant ?
De quoi monsieur ?
Monsieur De Arabay a essayé de me faire tuer.
Comment ? Pourquoi ? Il sait très bien que cela déclencherait une bataille avec votre père.
Allons Lila, vous savez pourquoi.
Monsieur Connor ?
Il est mort. Il a été assassiné par les personnes qui devaient me tuer. Sous mes yeux.
Ô monsieur, je suis désolé.


Elle vient se poser sur le lit et s'effondre en larmes. Elle a toujours été proche de moi, et a été au courant très vite de ma liaison avec Connor. Elle m'y a même encouragé quand elle l'a découvert, car ''l'Amour raté ne peut se rattraper, et le temps passe bien vite, apportant regrets.'' Voir Lila pleurer ne fait que me donner envie de l'imiter et de reprendre cette habitude humaine. Mais non, j'ai décidé que désormais, je ne pleurerai plus. Non pas parce que je suis devenu un vampire, mais parce que ça ne sert à rien, excepté perdre du temps. Ça ne va pas le faire revenir. Ça ne va pas non plus alléger ma souffrance ou la faire disparaître. Et par dessus tout, je dois arrêter de ressentir des sentiments. Ces choses là ne font que gêner les gens. Voilà ce qui me permet de ne pas m'effondrer alors que mon fiancé a été tué sous mes pupilles, que je suis mort, désormais transformé en vampire, que le père de mon fiancé l'a fait tué. Car si jamais je commence, je vais sombrer et ne pourrais jamais m'en relever. Si je tombe, c'est entièrement car je ne fais jamais les choses à moitié. Je suis un passionné, je fais les choses entièrement, ou pas du tout, je n'ai pas de milieu.

Supprimer mes sentiments va donc radicalement me faire changer, car ma personnalité même en sera altérée. Mais je deviendrai un bien meilleur chasseur, et avec un peu de chance, capable de traquer les trois vampires et de les tuer tout en savourant le spectacle. La nuit s'est rapprochée, mais pas encore assez pour que je puisse sortir. Alors j'essaie de savoir de quels autres dons j'aurais pu hérité. D'un seul coup, un bruit me sort de mes pensées. Il est sourd, un peu comme si quelqu'un venait de tirer un coup de fusil. Je sursaute, forcément. Lila me demande ce qui se passe.


Quoi ? Vous n'avez rien entendu ? Un coup de fusil a été tiré pourtant.
Vous avez vécu des choses traumatisantes monsieur. Vous avez besoin de repos.
Je suis pourtant sûr d'avoir entendu quelqu'un tirer ...
Vous êtes fatigué. Reposez-vous ici, je tiendrais monsieur votre père à l'écart.
Merci Lila. Vous êtes la meilleure.


Elle commence à partir quand j'entends *ces riches, tous les mêmes*.

Lila ! Comment pouvez-vous dire une telle chose ?
Dire quoi monsieur ?
Vous venez de dire que les riches sont tous les mêmes, et sur un ton non plaisant.
Plait-il monsieur ? Vous devez être plus fatigué que vous ne le pensez. Je n'ai jamais proféré de telles paroles. Surtout à votre encontre. *Et en plus, il faut que je le dorlote … Vivement que son père passe l'arme à gauche. Je récupérerai toute la fortune ainsi.*
Lila !
Monsieur ?
Comment osez-vous ?! Non seulement vous n'avez aucun respect pour mon père, mais en plus vous osez vous servir de lui !
*Comment sait-il ça le gamin ?*
Je ne suis pas un gamin !
Mais, monsieur, je n'ai rien dit.


C'est vrai. Ces lèvres n'ont pas bougé. Elle est en face de moi, je l'aurais vu. Pourtant, c'est clairement sa voix que j'ai entendu. Comment diable est-ce possible ? Serait-ce ses pensées ? Je pourrais les entendre ?

Lila, que pensez-vous de la Préhistoire ?
La préhistoire ? C'est une époque bien lointaine monsieur. Pourquoi cette question ? *Il m'agace à toujours avoir une question … Est-ce que j'ai l'air de tout savoir sur tout moi ?*


Cette fois, c'est officiel. Je sais lire dans les pensées. Je perçois toutes ses pensées. Ça fait comme un flot, des vagues qui arrivent sans cesse. Sauf que l'eau ne part pas, elle forme des couches supérieures qui s'empilent à chaque fois, créant un immense bordel. Certaines pensées forment un fil conducteur, s'enroulent sur elles mêmes et forment des pelotes gigantesques. Des cris … des sons … Je perçois toute sorte de choses. Je lui fais signe de partir rapidement. Tout se mêle dans ma tête, c'est une cacophonie inimaginable. Ma tête résonne, les échos me font encore plus mal. C'est un cercle sans fin. En l'éloignant, je pense ainsi la mettre hors de portée. Et ça fonctionne. Trois secondes. Je suis jeune, en colère, ça développe mes pouvoirs rapidement sûrement. Je la sens descendre les escaliers, ses pensées divergeant. Je suis incapable de dire précisément à quoi elle pense, car rien n'est cohérent pour moi. Je sens désormais les pensées d'autres personnes qui viennent s'ajouter à celles de Lila. J'ouvre la fenêtre de ma chambre difficilement, saute. J'atterris comme spiderman sur une pancarte publicitaire géante.

Pourtant, quand je me relève, je n'ai rien. Pas une blessure. Je rampe aussi rapidement que possible pour m'éloigner. Les pensées me sont toujours accessibles, et ça me fait toujours autant souffrir. Je dois fermer mon esprit, mais comment on fait ça ? Une fois en dehors de leur pensées, je me relève, prend un chemin abandonné menant à une ancienne caverne pas trop loin. Là, personne ne viendra m'embêter. Je pourrais me remettre de cette expérience et la pratiquer à souhait. Je pars donc dans ma nouvelle maison, m'entraîner.


Dernière édition par Clotho le Mar 10 Déc - 3:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
DIEU
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 27
Localisation : Sydney
Date d'inscription : 14/10/2013

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Ven 22 Nov - 5:37

Désolé de la lenteur, j'ai eu pas mal de soucis avec ma connexion et irl. Voici l'avant dernier chapitre. S'il y a des incohérences, des erreurs, n'hésitez pas à me le dire ^^ Bonne lecture.

Chapitre 3 : Le grand réveil
Décembre 1824. USA, Californie, près du manoir Landkaster.

Trois mois. Trois mois que j'ai passé à appréhender mes pouvoirs et les maîtriser. Bien évidemment, je suis loin de tous les maîtriser parfaitement. Mais au moins, j'ai un début sur chacun. En plus de la télépathie et le déplacement rapide, je me suis aperçus que je possédais la lévitation, que je pouvais marcher sur les parois autre que le sol, que le soleil ne me tuait pas. Non, il ne fait que diminuer ma puissance. Je ne sais pas exactement de combien, mais c'est pas bien grave pour moi. Et chaque fois que je me blesse, je me régénère très rapidement, bien plus qu'un simple humain. Voilà tout ce que je sais sur mes nouvelles facultés pour l'instant. Peut-être y en a-t-il d'autres … Mais je n'ai pas oublié mon but. Je vais retrouver ces trois vampires, et les tuer de mes mains. J'aurais pu y aller dès que je me suis fait transformé, mais ça m'aurait servis à quoi, à part me faire tuer ? Eux ont visiblement le contrôle de leurs pouvoirs. Si j'étais allé les affronter tel quel, je n'aurais sans doute pas été plus dangereux qu'une souris pour eux.

Ma meilleure chance réside donc dans l'effet de surprise, et ma colère qui augmente mes capacités. Mais c'est également à double tranchant, car si je me laisse emporter, je perds mes facultés de réflexion. Ce qui signifie que je tomberai dans leur piège, une fois de plus. Donc je ne pourrais rien faire, perdrai sûrement leur trace, serait incapable d'accomplir ma vengeance. Mauvais plan en d'autre termes. Il m'a fallut du temps pour arriver à cette conclusion, mais bon. Je sais que ce plan n'est pas le meilleur qui soit, mais ce n'est pas le pire non plus. Pendant que les vampires ont bougé, je les ai suivit, discrètement. J'en ai profité pour connaître mes pouvoirs et les faire miens en toute circonstance. Je sais que la vengeance ne me rapportera pas Connor, mais ça apaisera au moins la rage qui bouillonne en moi. Je n'ai qu'une seule envie, celle d'arracher la carotide de ses monstres et de boire leur sang. Je vais devoir les prendre un par un par surprise. Ça ne sera pas facile, ni même sans risque. Mais quand on aime, on ne compte pas les dangers à braver.

Cet hivers est un hivers vraiment froid. Les plages sont recouvertes d'une blancheur immaculée. C'est exceptionnel. Plus personne ne va à la plage, elles sont désertes. Ce qui n'est vraiment pas courant. Mes traces de pas sont les seules dans l'étendue blanche. Je calme mon esprit en domptant mes démons intérieurs. J'ai ouïe dit qu'ils vont partir dans peu de temps pour une mission. Je vais donc devoir frapper bientôt. Pas le choix si je ne veux pas les rater et échouer dans la suite de mon plan pour plus tard. Je dois les tuer rapidement. Pour cela, l'effet de surprise me sera indispensable. Ils sont plus âgés que moi, donc sûrement au courant de tous leurs pouvoirs qui sont plus puissants que les miens.

Décembre 1906. Angleterre, Londres.

Maudit sois-je ! En leur tendant mon piège, je suis tombé dans le leur. Résultat, je suis maintenant attaché bien solidement à une chaise. Je suis dans l'incapacité de bouger. Je dois les regarder en train de torturer les humains, de boire leur sang. Arg ! Si seulement je pouvais bouger … Je leur arracherait la tête et boirait leur sang. On est dans un entrepot, en pleine nuit, vers 2h du matin.

''Tiens … Mais c'est qu'il veut boire notre sang ce petit ver de terre.
Comment est-il au courant ?
Peu importe. Le fait est qu'il n'a aucune chance contre nous trois. On peut lire dans tes pensées mon mignon, alors oublie de suite ton plan. Tu ne pourras pas te libérer.
''

Et merde. S'ils peuvent lire dans les pensées, ça ne va pas le faire. Ça veut dire que je ne dois pas penser à … On va plutôt penser à Connor. Oui. La façon dont ils l'ont tué, sous mes yeux … Ils se rapprochent de moi.

''Ô, mais il est en colère le petit agneau.
Je vous tuerai ! Je vous tuerai tous ! Vous avez tué Connor, j'aurais ma vengeance, je vous le jure. Je le promets sur la vie de Dieu.
Un vampire qui jure …. C'est une première ? Bois donc un peu de sang, ça va te détendre.
Amènes moi ton cou, il fera parfaitement l'affaire.
Hargneux avec ça en plus … Bois !
''

La fille me colle un humain sous le nez. Il y a déjà deux trous dans son cou. Mes crocs apparaissent. La soif est là. J'ai soif … SOIF …. SOIF ! Mais non. Je ne dois pas. Si je fais ça, je deviens un monstre, comme eux. Connor n'aimerait pas ça. Il ne le voudrai pas. Et je suis plus fort que ça. Je peux résister. J'ai survécu à sa mort, je peux survivre à tout désormais.

Un peu plus loin. Juste en dehors de l'entrepôt. Cinq hommes, armés de fusil de chasse, de machette et de hache regardent la scène discrètement à travers une fenêtre. Ils voient tout. Ils voient les trois vampires en train de torturer leur cible, en train de me tourmenter. Et s'ils ne peuvent entendre tout ce qui se dit, ils pensent que je suis humain. Jusqu'au moment où je montre mes crocs de vampire. Là, ils deviennent sceptiques. Pourquoi des vampires en attacherait un autre en le torturant ? Ai-je fait quelque chose de mal ? A moins que je ne sois pur. Dans tous les cas, ils faut me tuer également. Ils sont parti de ce principe, jusqu'à ce que je refuse de boire le sang d'un humain. Là, ils n'ont pas compris et ont décidé de regarder. Enfin, jusqu'à ce que les monstres décident d'en finir avec leur victimes. Là, le commando est passer à l'attaque. Un violent coup de pied dans la port de l'entrepôt qui céda comme s'il était en papier.

Tout s'est passé très vite ensuite. La lumière a augmenté. On s'est tous protégé les yeux. Sauf eux. Ils avaient déjà anticipés. La suite fut un vrai massacre. En quelques secondes, le commando s'est retrouvé acculé. Ils ont sous-estimé les vampires, tout comme moi. Ces derniers aussi ont bu du sang d'autres vampires pour devenir plus puissants. Ils sont alors bien plus dangereux qu'ils n'en ont l'air. Car lorsqu'un vampire en tue un autre et boit tout son sang, ils acquiert ses capacités surnaturelles. Et chaque race de vampire à ses propres capacités. Je tente de me détacher, sans succès. Les vampires se sont cachés derrière les otages, et menacent de les tuer. Le commando hésite.


''Ne les écoutez pas. Ils vont les tuer de toute manière.
La ferme ! (hurle la femelle vampire)
Il a raison boss. (un des commando)
Alors on va faire un troisième œil à ses enfoirés. (le chef du commando)
Libérez-moi, je peux vous aider.
Tu es un monstre toi aussi !
Je n'ai pas choisi d'être ainsi. Ils ont tué la personne que j'aimais le plus devant mes yeux, et m'ont transformé pour me punir. Tout ce que je veux, c'est voir leur têtes au bout de piques, leur corps en petits morceaux.
''

Je bouge tant que je peux dans le but de desserrer les liens qui me retiennent. Le chef du commando me regarde, me juge. Il sait que j'ai refusé de boire le sang d'un humain. Mais ça, je ne le sais pas. Il ne sait pas pourquoi je l'ai fait. Ça pourrait tout aussi bien être un piège qu'on leur tend, il a raison. Tout s'accélère. Les vampires passent à l'attaque. Ils foncent sur les soldats.Le sang gicle, les hommes tombent au sol. Un couteau vole et atterrit en plein sur les cordes retenant mon poignet. Un couteau militaire, sans aucun doute. Je continue de bouger. Les chasseurs sont prêt à tirer. Je vais me libérer. Et je vais tuer ces monstres ! Petit à petit, je parviens à couper les cordes, pouvant ainsi bouger mon bras droit. Je détache le gauche, mon torse, mes jambes. Au même moment, un soldat mal en point apparaît devant moi. La carotide arrachée, il n'a plus que quelques secondes à vivre. Je me précipite sur lui et fais un point de compression. Mais ça ne change rien, il gagne cinq secondes à tout casser. Il me regarde et me dit d'y aller.

C'est vrai que je suis venu ici sans boire de sang depuis un certain temps. Eux viennent juste d'en boire. Je n'ai aucune chance ainsi. Je dois me nourrir. Mais je ne bois que le sang de vampire. Pourtant, je n'ai pas le choix. Alors je ferme les yeux,  approche ma tête de son cou, et bois. Je bois autant qu'il m'est permis de le faire. Après quelques secondes, je rouvre les yeux, et recule, horrifié. Je viens de boire du sang humain ! Je suis choqué, paralysé tandis que le cadavre s'effondre sur le sol. Un cri pourtant me sort de ma torpeur. Le brouillard envahit la pièce rapidement. Quelqu'un l'invoque, sans aucun doute. Je ramasse une machette posée sur le sol et avance discrètement. Je me dirige vers la source des bruits. Je vois alors le chef du commando, soulevé par un vampire, à un main, à près d'un mètre du sol. J'ai une envie de crier à quel point je le hais, ou ce que je m’apprête à faire. Mais je me retiens.

Je ne ferais pas cette erreur. Je me rapproche par derrière. Je pense au massacre de ce vampire, la danse que je vais faire. Le chef me vois, me jette un coup d’œil. Et merde. Le monstre se retourne, j'assène la lame en plein dans son cou. Je le tranche d'un coup sec. La tête tombe et roule sur le sol. Le soldat fait de même. Je saute sur la tête afin de l'écraser, je frappe le corps décapité avec toute ma rage, ma haine, ma colère, ma frustration.


Ça, c'est pour Connor. Pour son meurtre sans remord. Pour toutes les personnes que vous avez tué !

Au même moment, la brume se lève. Les deux autres vampires apparaissent. Le corps des quatre soldats restants sont éparpillés, en morceaux. La rage se lit sur le visage des éternels. Venez ! Venez si vous l'osez ! Affrontez moi, laissez moi vous trancher la tête, comme j'ai fait à votre camarade. Laissez moi sauter et écraser vos têtes.Ils prennent la fuite. Lâches ! Monstres ! Créatures infâmes. Je vous retrouverai. Je vous chasserai jusqu'à mon dernier jour !

Le soldat essaye de se relever, mais il est trop faible. Il me parle alors. Il sait qu'il va mourir, qu'il est blessé trop gravement pour pouvoir guérir. Il me dit appartenir à un organisme secret, appelé Oméga. Cette chose se trouve en France, et peut m'aider. Il pense que je suis différent et que je mérite une chance. Il s'effondre sans plus de détail. Il a quand même juste eut le temps de me dire un nom, celui d'un archange, le guérisseur. Raphaël. Je vais boire tout le sang du vampire qu'il reste que j'ai décapité. Puis je quitte l'endroit rapidement. Je suis devenu plus puissant. Et le goût de ce monstre est bien meilleur, à mes yeux, que celui d'un humain. Je m'en régale. Je prends la direction de la France, pour voir ce Raphaël de mes yeux.


Dernière édition par Clotho le Mar 10 Déc - 3:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
DIEU
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 27
Localisation : Sydney
Date d'inscription : 14/10/2013

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Ven 22 Nov - 5:58

J'ai choisi de faire court volontairement, afin de pouvoir exploiter les manque en FB. Voici donc la fin de ma présentation ^^

Chapitre 4 : Le changement
Décembre 1906, France, Gard.

La France. Je n'y ai jamais mis les pieds. Néanmoins, j'ai appris quelques bases de français grâce à mes voyages quand je poursuivais les vampires. Le chasseur m'a dit que le centre se trouvait près de Montpellier, dans le tout sud-est. Avec les indications, et l'aide de certaines personnes, je parviens à trouver cet espèce de manoir. Il m'aura fallut près de cinq jours pour y arriver quand même. A vitesse de vampire, je précise. J'ai grandis depuis l'année 1824. Je suis devenu bien plus fort, puissants, rapide et redoutable grâce au sang des autres vampires. Je suis au sommet de ma force.

2015, France, Gard, Institut.

Cela fait plus d'un siècle que Raphaël m'a accepté parmi les siens. Un siècle que je l'aide dans sa lutte contre le mal et les forces des ténèbres. Vraiment très peu de personnes sont au courant pour ma nature disons, particulière. Je ne tiens pas à ce que ça se sache spécialement. Pour les autres, je suis juste un des types bossant ici. Je me fais appeler Samaël. Seul Raphaël connait mon véritable prénom. Le mec bizarre, celui dont chacun se méfie de par son attitude, que chacun respecte quand même de par ses aptitudes et ses connaissances, que chacun admire car il n'hésite pas à se mettre en première ligne. Je fais mon travail, et je le fais. Je préfère opérer en solo, car là je m'en moque, personne ne peut me voir, je peux donc être qui je suis vraiment. Mais en mission avec des autres ou à l'institut, je dois mentir, faire attention à mes paroles et mes gestes. Je dois ralentir et agir comme n'importe qui. Ce qui est pratique, c'est que le soleil diminue de moitié mes pouvoirs, donc j'ai moins besoin de me retenir le jour. Mes pouvoirs ont énormément évolué en presque trois cent ans. Je pensais être au summum de mon art en 1906, j'avais tord. Aujourd'hui je sais qu'il me reste encore énormément à apprendre et à développer. Il me faut le sang d'autres vampires.

C'est pour ça que Raphaël me confie en priorité les missions concernant les vampires. Les autres me redoute. Car à moi seul, je suis parvenu à tuer plus de vampire que n'importe quel groupe qu'ils ont formés. Je suis plus efficace que n'importe qui ici. Je suis plus rapide, et bien plus dangereux que les humains ou les néphilims. Oui, Raphaël m'a dit qu'il travaillait aussi avec d'autres créatures. Moi, je m'en fiche. Tant que personne ne me cherche, je reste calme. Mais la dernière fois qu'un mortel m'a agacé dans l'institut, lors d'un repas, je l'ai jeter au plafond. Depuis, ma ma côte de popularité a étrangement diminué, tandis que celle de la crainte que j'inspire a augmenté. Une chance pour lui qu'il ne m'est pas énervé, sinon il serait mort. J'essaie de me retenir autant que je peux. Mes pulsions meurtrières sont dirigées uniquement contre toutes les créatures maléfiques faisant du mal. Je ne peux pas être contre toutes, puisque j'en suis une, moi aussi après tout.

Et aujourd'hui, justement, je repas en mission. Une mission dangereuse d'après le patron, même pour moi. Alors je vais redoubler d'effort. Et je vais encore faire un carton.


Dernière édition par Clotho le Sam 14 Déc - 2:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zokharis
Felineus Sylvestris Floodus
avatar

Nombre de messages : 1664
Age : 40
Localisation : 2eme étoile à droite et tout droit jusqu'au levant.
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Mar 26 Nov - 18:52

Je ne valide pas la fiche pour l'instant car il y a des soucis de date ou de localisation (je suis très pointilleuse -chiante- là-dessus). Mais je valide le contenu des messages sans tenir compte de la localisation mais en tenant compte de la cohérence.

Au sujet de la Californie, J'ai vérifié les dates. La Californie ne fut colonisée qu'en 1765, sous Charles III, roi d'Espagne. faudrait que tu revois soit la localisation de ton BG, soit les dates. C'est un gros travail de remise à jour, je sais !
Par exemple, la Louisiane fut européanisé plus tôt que la Californie.

Une question importante.
Tu utilises la localisation Manoir Landkaster.
Donc, le nom de famille de Connor De Arabay ? Est-ce que Clotho serait un Landkaster?
Si c'est le cas, c'est intéressant, car c'est un nom que j'utilise souvent, un des PNJs est un Landkaster. Mais suivant la localisation de base de ton personnage, sa famille sera étrangère.
Ex : La Louisiane est Française, la Californie est Espagnol. Hors, Landkaster, c'est Anglais.

----------

Citation :
vous ne pourrez que reconnaître son efficacité, tant au combat qu'en stratégie.
Comme je le dis souvent : Faudra le prouver en rp ! Et crois moi, tu auras des occasions pour prouver que ton personnage est un stratège! C'est essentiel pour la survie, avec la paranoïa, vu que beaucoup de mes scénars son des "trappes".

J'aime beaucoup le concept de rendre les objets technologique inoffensif en arme à l'insue de ton perso. Par contre, évite de faire des choses impossibles comme une montre qui arrache un bras après une explosion. Wink

1er message validé.

------------

Citation :
Ressens-tu la age qui t'envahit ? Laisses la s'exprimer, laisses la te dominer pour l'instant, et apprend à la maîtriser avec me temps.
Quelques petites fautes de frappes.

2eme message validé.

------------

Citation :
J'atterris comme spiderman sur une pancarte publicitaire géante.
une pancarte publicitaire en 1724, ca n'existe pas.

3eme message validé.

-------------

Hum? Tu passes de 1724 à 1906 dans la même action, donc, ton personnage les a poursuivit presque 2 siècles? ou j'ai mal compris?

Citation :
Clotho retrouve les vampires responsables de la mort de Connor. Il pense les capturer, mais se retrouver prisonnier. Il se fait torturer. Des chasseurs arrivent, encerclent l'endroit.
Changement de style?

Citation :
Mais je me retiens. Avec tous les films que j'ai vu, j'ai retenu la leçon. Le méchant cri toujours ses intentions, fais un beau discours, se fait contrer et meurt avant d'avoir pu finir.
Anachronisme. En 1906, les films n'étaient pas courant !! pas du tout courant !
Le cinématographe fut inventé en 1895 (brevet déposé)
En 1908, David Wark Griffith, un autodidacte américain qui commence sa carrière au cinéma en jouant le rôle principal du film Sauvé du nid d’un aigle (durée : 7 minutes), dirigé par Edwin Stanton Porter, pour lequel il accepte de s’improviser cascadeur, se voit ensuite confié la réalisation d’un film de 13 minutes, Les Aventures de Dollie.
C'est en 1920 qu'il fut considéré comme le 7eme art.
Donc... tu vois le souci?

Mis-à-part ces anachronismes, 4eme message validée.

---------------

Citation :
J'ai choisi de faire court volontairement, afin de pouvoir exploiter les manque en FB. Voici donc la fin de ma présentation ^^
Pas de souci! Ca me convient !

5eme messages validés.


---------------

Ta fiche est validée dès que tu auras corrigé les p'tits détail de dates déjà cité Wink

_________________
./_/. Fleurageant les rhododendroves
(='.'=) J’ai liré et gamblé dans les wabes
(")_(") Pour frimer vers les pétuniove
--------- Et les momes raths en grabe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
DIEU
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 27
Localisation : Sydney
Date d'inscription : 14/10/2013

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Ven 29 Nov - 4:26

Citation :
Par contre, évite de faire des choses impossibles comme une montre qui arrache un bras après une explosion.
Bah si la montre est lancé à une vitesse suffisante, elle peut trancher facilement des choses, tels des murs, des bras ... C'est juste de la physique ^^

Citation :
une pancarte publicitaire en 1724, ca n'existe pas.
La pancarte est une référence. Je sais que ça a rien à faire là, mais moi je trouve ça marrant.

Citation :
Hum? Tu passes de 1724 à 1906 dans la même action, donc, ton personnage les a poursuivit presque 2 siècles? ou j'ai mal compris?
Non, c'est ça, tu as compris. Il les a traqué pendant 200ans environ, les a perdus, retrouvés, perdus, retrouvés, suivit ...

Citation :
Anachronisme. En 1906, les films n'étaient pas courant !! pas du tout courant !
Alors là, j'avoue avoir séché comme le dire, car en fait, c'est Clotho dans le présent qui fait cette réflexion. Car pour moi, tout ça n'est qu'un FB (ou plusieurs quand même en l’occurrence), donc parfois il fait des références qu'on peut penser anachronisme, mais qui en fait sont de son époque (2015) ^^ Si tu as une meilleure idée pour faire passer ce type de récit, n'hésites pas à me donner des conseils ^^

Citation :
Une question importante.
Tu utilises la localisation Manoir Landkaster.
Donc, le nom de famille de Connor De Arabay ? Est-ce que Clotho serait un Landkaster?
Si c'est le cas, c'est intéressant, car c'est un nom que j'utilise souvent, un des PNJs est un Landkaster. Mais suivant la localisation de base de ton personnage, sa famille sera étrangère.
Ex : La Louisiane est Française, la Californie est Espagnol. Hors, Landkaster, c'est Anglais.
J'ai simplement choisis ce nom comme une référence, rien de plus. J'aurais aussi bien pu mettre "uazhkvjejvhdvbj" comme nom de famille. Je voulais juste faire un clin d’œil. J'aurais pu te consulter avant, mais la surprise n'aurait pas été surprenante alors ^^ Si ça te gêne, je chance sans soucis. Clotho serait un Landkaster, Conor était un De Arabay. Il peut y avoir des anglais ayant immigrés avec des espagnols lors de la colonisation (amis, connaissances ...). Je déteste faire des séparations ethniques, et je doute qu'eles furent aussi précises à cette époque.

*part fouiller dans ses bouquins d'Histoire, aussi appelés Wikipédia [...], la colonisation de l'Amérique, état par état*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zokharis
Felineus Sylvestris Floodus
avatar

Nombre de messages : 1664
Age : 40
Localisation : 2eme étoile à droite et tout droit jusqu'au levant.
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Ven 29 Nov - 22:58

Pour Landkaster, ça ne me dérange absolument pas. Au contraire j'adore!
Je t'expliquerai sur CB pourquoi je trouve cette coincidence-clin d'oeil intéressante. Et ça peut, si tu le souhaites, suivant ce que je te raconterai, rajouter une intrigue autour de ton perso.

Citation :

Alors là, j'avoue avoir séché comme le dire, car en fait, c'est Clotho dans le présent qui fait cette réflexion. Car pour moi, tout ça n'est qu'un FB (ou plusieurs quand même en l’occurrence), donc parfois il fait des références qu'on peut penser anachronisme, mais qui en fait sont de son époque (2015) ^^ Si tu as une meilleure idée pour faire passer ce type de récit, n'hésites pas à me donner des conseils ^^
Je vais faire mon orchidoclaste (= casse-couille).
Les personnages vampires ont un niveau de difficulté Rp maximum. A savoir : vous jouez des quasi dieux, des vampires à la anne rice, en contrepartie je suis extrêmement exigeante sur leur RP. Je ne laisserai passer aucun anachronisme.

Tout cela pour venir à ce point :
Tu écris à la première personne les mémoires de ton personnage. Ceci m'avait trompé sur certains clin d'oeil basé sur des situations futures. Exemple, la pancarte.

Par contre, ca ne marche pas sur les films, car ce n'est pas un clin d'oeil. Ton personnage utilise une donnée du future (les scénarios de film) pour résoudre une donnée du passé. Donc, c'est un anachronisme. C'est comme si un vampire mousquetaire écrivait: Mais dans le futur, j'étais imbattable à Call Of Duty donc aucun soldat du cardinal ne pouvait échappé à mon mousquet en 1663...
???

Donc, le conseil de Marius : Opéra et Livre peuvent remplacer le cinéma. A l'opéra, les méchants expliquaient déjà tout leur plans avant de crever ou de perdre!

Et je confirme que je serais horriblement Orchidoclaste sur les anachronisme pour les vieux personnages vampires! Par contre, je donnerai toujours des conseils.

Un détail : Anglais et Espagnol se détestent en 1700, régulièrement, des batailles maritime ou terrestre les opposent! D'ailleurs, Louis 14 fut bien embetté car il était le tampon entre ces deux nations!


_________________
./_/. Fleurageant les rhododendroves
(='.'=) J’ai liré et gamblé dans les wabes
(")_(") Pour frimer vers les pétuniove
--------- Et les momes raths en grabe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
DIEU
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 27
Localisation : Sydney
Date d'inscription : 14/10/2013

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Mar 10 Déc - 3:49

Voilà, édité. J'ai tenu compte de tes conseils. J'espère que c'est mieux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zokharis
Felineus Sylvestris Floodus
avatar

Nombre de messages : 1664
Age : 40
Localisation : 2eme étoile à droite et tout droit jusqu'au levant.
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Ven 13 Déc - 2:13

Clotho a écrit:
Je n'ai qu'une chose à répondre à tout ça.

Citation :
Louis 14
C'est qui ça ? C'est pas Louis croix bâton v ? Twisted Evil 

tu veux dire louis xive? lol
je suis entrain de lire

ps : vu l'ancienneté de ton perso dans la fondation, je te brieferais sur plusieurs pnj.


Et tu m'expliques le mystère Riku? Un autre personnage a toi que tu joues beaucoup ces temps-ci d'où la confusion Riku-clotho?
Citation :
Mais même si Riku est dans le camp des gentils, qu'il tue des monstres, veillez à ne pas oublier qu'il en est lui même un. Auparavant souriant, gentil et aimable, tout a changé depuis 1724. Les ténèbres sont apparut en lui, consommant son âme. Il ne supporte pas qu'on insulte son orgueil démesuré, sa parole ou sa façon de faire les choses. Penser ne serait-ce qu'à le questionner sur son passé, et c'est un combat à mort qu'il vous faudra livrer. Car oui, sachant lire dans les pensées, Clotho anticipera votre question et se ruera sur vous dans le but de vous tuer. Parler de son passé, c'est LE sujet taboo qui le rend méchant en moins d'une seconde.

_________________
./_/. Fleurageant les rhododendroves
(='.'=) J’ai liré et gamblé dans les wabes
(")_(") Pour frimer vers les pétuniove
--------- Et les momes raths en grabe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clotho
DIEU
avatar

Nombre de messages : 111
Age : 27
Localisation : Sydney
Date d'inscription : 14/10/2013

MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   Sam 14 Déc - 2:45

Ah, autant pour moi. Le perso est inspiré de mon Clotho, et aussi de Riku, perso de Kindgom Heart (dont l'avatar) Voilà qui explique pourquoi, quand je suis fatigué, je mélange un peu tous mes persos passés et présents ^^

J'ai oublié de le préciser donc je vais le rajouter. A la fondation, personne ne connait Clotho, car il se fait appeler Samaël, en référence à qui vous savez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Hrp] Fiche de Samaël / Clotho   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Hrp] Fiche de Samaël / Clotho
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Y'a pas de nom? Mais si, Yapadnom! :: ▼ Les Chambres ▼ (section rp) ▼ :: ▼ Ωmega ( Enquêteurs du Paranormal ) ▼-
Sauter vers: